loader image

Catégorie : Non classifié(e)

Musique médiévale à Royaumont : Le Roman de Fauvel

Musique médiévale à Royaumont : le roman de Fauvel

La Fondation Royaumont propose régulièrement des formations à destinations des chanteurs. Le répertoire médiéval est au coeur de cette transmission, en étroite collaboration avec les recherches musicologiques les plus récentes. En mai 2021, Benjamin Bagby a animé à l'abbaye de Royaumont un atelier sur le Roman de Fauvel.

Le Roman de Fauvel, un trésor médiéval vieux de 700 ans

 

Après la formation prodiguée par David Chapuis sur les motets de Philippe de Vitry en 2020, la Fondation Royaumont a lancé en mai 2021 une nouvelle session de travail sur le répertoire médiéval. Au coeur de cette démarche sur l’interprétation, le Roman de Fauvel.

Cette oeuvre poétique du XIVe siècle relate l’histoire de l’âne Fauvel, et prétend éclairer par l’allégorie les principaux vices qui guettent les dirigeants, aussi bien dans l’entourage du roi que dans l’Eglise : flatterie, avarice, vilenie, inconstance, envie et lâcheté. Ce manuscrit est une mine d’or pour les musicologues médiévistes. Non seulement il contient un grand nombre d’extraits musicaux (169 morceaux), mais il illustre en outre une grande variété de genres chantés au Moyen-Âge : motets polyphoniques, rondeaux, lais, virelais, ballades, chants liturgiques. Il apporte ainsi de précieux renseignements sur la poésie et la musique de l’Ars Nova. Plusieurs auteurs sont à l’origine de ce manuscrit, notamment le clerc Gervais du Bus. Une partie de la musique est l’oeuvre de Philippe de Vitry.

Grâce à l’initiative de la Fondation Royaumont, 6 chanteurs, 1 vielliste et 1 harpiste ont pu bénéficier d’une formation sur ce manuscrit vieux de 700 ans.

Le chanteur et harpiste Benjamin Bagby a partagé son expérience sur le répertoire médiéval.

 

Depuis 30 ans, Benjamin Bagby s’est imposé comme une figure essentielle de l’interprétation médiévale. A la fois chanteur et harpiste, il a fondé en 1977 l’ensemble Sequentia, dont il est toujours le directeur musical. La recherche demeure au coeur de son activité, notamment sur l’ancienne poésie orale anglo-saxonne et germanique. Son interprétation du poème épique anglo-saxon Beowulf a fait le tour du monde.

Pendant une semaine, il a encadré à Royaumont cette nouvelle session de formation à la musique médiévale. Une chance pour ces jeunes musiciens, puisque Benjamin Bagby connaît bien le Roman de Fauvel, sur lequel il travaille depuis des années.

Projet en lien

Royaumont

Le programme « Chanter l’Ars Nova » vise à redonner un nouveau rayonnement aux musiques médiévales, à travers la coopération de plusieurs partenaires européens.

Lire plus

Concert Martha Argerich au Festival des Ecoles d’Art Américaines de Fontainebleau

Martha Argerich a fêté ses 80 ans au festival des Ecoles d'Art Américaines de Fontainebleau. Un concert très festif, puisqu'il célébrait par la même occasion un double centenaire : celui des Ecoles et celui de Piazzolla.

Martha Argerich s’était entourée sur scène de sa famille et ses amis

Le 21 juillet 2021 a été particulièrement festif au château de Fontainebleau. Les Ecoles d’Art Américaines accueillaient en effet Martha Argerich, pour un concert évènement à l’occasion de ses 80 ans. Outre ses amis le pianiste Eduardo Hubert et le bandonéoniste Marcelo Nisniman, sa fille Lydia était aussi sur scène, au violon. Et on a même pu admirer le talent de son petit-fils David Chen, 12 ans, qui s’est mis au clavier le temps d’un duo avec sa grand-mère. Une magnifique réunion de famille, offerte avec générosité au public venu nombreux dans la Cour Ovale du château.

Consacré à Piazzolla, le programme du concert incluait d’autres artistes argentins

2021 marquait un double centenaire. Celui de la création des Ecoles d’art américaines de Fontainebleau, et celui de la naissance de Piazzolla. C’est donc tout naturellement à son compatriote que la pianiste argentine a consacré le concert. Mais aux côtés du Libertango et d’Oblivion, figurait aussi la première Pampeana d’Alberto Ginastera. L’occasion d’applaudir le violoniste belge Noé Inui. Rappelons que Ginastera a été le professeur de composition de Piazzolla avant que celui-ci ne vienne à Fontainebleau en 1954, pour travailler avec Nadia Boulanger. Le concert était décidément placé sous le signe de la filiation, puisque le bandéoniste Marcelo Nisinman, qui a connu Piazzolla, a aussi interprété une de ses propres pièces. Enfin, le programme s’achevait sur Tres minutos con la realidad, auquel participait les élèves des Ecoles d’art américaines.

Les artistes se sont ensuite tous retrouvés chez la présidente des Ecoles d’art, pour un joyeux dîner où Martha Argerich a soufflé ses bougies. Voilà une soirée que les jeunes musiciens de Fontainebleau ne sont pas prêts d’oublier !

Projet en lien

Ecoles d’Art Américaines de Fontainebleau

Les Ecoles d’Art américaines de Fontainebleau fêtent leur centenaire en 2021. Un concert anniversaire au CNSM de Paris, un festival au château de Fontainebleau, un livre, et un colloque, rythment les célébrations tout au long de l’année.

Lire plus

Photos du Tournage d’Hermine Horiot et Hélène Fouquart

La violoncelliste Hermine Horiot mène en 2021 un projet vidéo autour de la Sonate "Titus et Bérénice" de Rita Strohl, en compagnie de la pianiste Hélène Fouquart. Elles ont choisi pour le tournage le studio parisien Le Regard du Cygne. Premières impressions, en images.

Au studio Le Regard du Cygne, dans le 20ème arrondissement de Paris, le tournage peut commencer.

La violoncelliste Hermine Horiot et la pianiste Hélène Fouquart se mettent en place.

Sous le regard du réalisateur Raphaël Wertheimer, l’atmosphère de la Sonate « Titus et Bérénice » prend forme.

Les artistes réécoutent chaque prise, sous les conseils de la directrice artistique Cécile Lenoir.

Projet en lien

Sonate de Rita Strohl – Hermine Horiot, violoncelle

Vidéo d’Hermine Horiot autour de la Sonate «Titus et Bérénice» pour violoncelle et piano de Rita Strohl (1865-1941). En compagnie de la pianiste Hélène Fouquart, Hermine Horiot explore l’oeuvre de la compositrice bretonne.

Lire plus

Festival des Ecoles d’art américaines de Fontainebleau – 4 au 31 juillet 2021

Le château de Fontainebleau accueille le festival des Ecoles d'art américaines du 4 au 31 juillet. Martha Argerich, Ophélie Gaillard, ou encore l'Orchestre National d'Ile de France sont les invités de cette édition 2021, qui marque le centenaire de l'institution. Comme chaque année, des concerts rassemblant étudiants et professeurs seront aussi offerts au public.

Le festival fête cette année le centenaire des Ecoles d’art américaines.

Le coup d’envoi du festival sera donné le 4 juillet, avec un concert du Quintette Pentagone mais surtout avec l’apposition d’une plaque au château de Fontainebleau, rappelant l’inauguration des Ecoles d’art américaines il y a 100 ans. En 1921, Francis Casadesus et Charles-Marie Widor prenaient en effet la direction de cette nouvelle institution musicale, née de l’amitié franco-américaine au lendemain de la première guerre mondiale.

 

Le programme affiche des concerts avec l’Orchestre National d’Ile de France, Martha Argerich, Philippe Bianconi, mais aussi les étudiants de la promotion 2021.

Des concerts gratuits, donnés en plein air dans le Jardin Anglais du château de Fontainebleau, sont proposés au public pendant un mois. Les étudiants s’y produisent sur scène en compagnie de leurs professeurs, dans l’esprit de transmission chère aux Ecoles d’art américaines depuis leur création.

Mais le festival invite aussi des personnalités musicales. Martha Argerich donnera le 21 juillet dans la Cour Ovale un concert consacré à Astor Piazzolla, dont on fête également le centenaire et qui fut l’un des nombreux élèves de Nadia Boulanger à Fontainebleau. Ravel, autre figure tutélaire des Ecoles d’art américaines, sera également à l’honneur avec son Concerto en sol. Philippe Bianconi, ancien directeur de l’institution, l’interprètera le 9 juillet avec l’Orchestre National de France dirigé par son chef Case Scaglione.

Programmation détaillée et renseignements : https://www.musiqueauchateau.com

Projet en lien

Ecoles d’Art Américaines de Fontainebleau

Les Ecoles d’Art américaines de Fontainebleau fêtent leur centenaire en 2021. Un concert anniversaire au CNSM de Paris, un festival au château de Fontainebleau, un livre, et un colloque, rythment les célébrations tout au long de l’année.

Lire plus

Web-série Ecoles d’art américaines de Fontainebleau

Les Ecoles d'art américaines de Fontainebleau ont leur web-série ! Tournée dans le château de Fontainebleau, elle revient sur l'histoire de ce monument culturel par le prisme de la musique. Elle montre aussi les lieux emblématiques où se réunissent les musiciens chaque été, et auxquels n'a pas toujours accès le public. L'occasion de découvrir les EAAF côté coulisse !

Episode n°1 : « Une chasse en fanfare »

 

Episode 2 : « Noces musicales »

 

Episode 3 : « Un pont sur l’Atlantique »

 

Episode 4 : « A la française »

 

Episode 5 : « Les Petits concerts de la Reine »

 

Et pour en savoir plus sur les Ecoles d’art américaines de Fontainebleau :

https://www.musiqueauchateau.com/le-conservatoire-americain

Projet en lien

Ecoles d’Art Américaines de Fontainebleau

Les Ecoles d’Art américaines de Fontainebleau fêtent leur centenaire en 2021. Un concert anniversaire au CNSM de Paris, un festival au château de Fontainebleau, un livre, et un colloque, rythment les célébrations tout au long de l’année.

Lire plus