loader image

Le Quotidien de l’art – Le palais Vendramin Grimani, nouveau hub culturel vénitien

LE QUOTIDIEN DE L’ART (20/07/2021)

Par Rafael Pic

« Le palais Vendramin Grimani, nouveau hub culturel vénitien »

Est-ce une fatalité que les palais du Grand Canal se transforment en hôtel de luxe ou en pied-à-terre de milliardaires ? Le palais Vendramin-Grimani tente de montrer une autre voie. Rare survivant des décors du XVIe siècle avec son portego – salon d’apparat traversant – il vient d’ouvrir au public après deux ans de restauration.

L’idée est de « s’y sentir comme dans une maison » mais aussi « d’y développer une activité de recherche et d’étude et des résidences d’artistes », explique
Béatrice de Reyniès, passée par Culturespaces et la Compagnie des Alpes, aujourd’hui directrice de la Fondazione dell’Albero d’Oro, qui gère le lieu. Le conseil d’administration, présidé par le inancier Gilles Etrillard (par ailleurs président de la Fondation Etrillard, dont l’Albero d’Oro est une « fondation ille »), comprend également Daniela Ferretti (architecte, ancienne directrice du
musée Fortuny), Jean-François Dubos (président de la MEP et secrétaire général du festival d’Aix-en-Provence) et Stéphane Bouvier (avocat). Ayant appartenu aux familles Grimani et Vendramin qui ont donné des doges à Venise, d’abord entrepôt, transformé en palais à partir de 1500, il a été pendant le dernier demi-siècle la propriété d’une famille de Brescia, les Sorlini, qui l’a très peu modiié, avant d’être acquis en 2018 par la société inancière LFPI de Gilles Etrillard. L’exposition inaugurale (jusqu’au 21 novembre) rend hommage aux collectionneurs vénitiens du passé (avec un superbe ensemble d’éventails et un choix de tableaux baroques ayant autrefois orné ses salles). Mais elle réunit aussi des créateurs contemporains : les photographes Patrick Tourneboeuf, qui a suivi le chantier et Ugo Carmeni, qui a porté son regard sur des détails de la façade, ainsi qu’Yvan Salomone, qui restitue depuis 30 ans, à l’aquarelle sur un format immuable (105 x 145 cm) des périphéries urbaines désertes. Le palais doit annoncer prochainement son programme culturel, associant colloques, conférences, concerts, expositions et bourses d’études.